Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 19:36
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016
Pyr'Epic 2016

Arrivés à Lourdes vendredi en fin d’après-midi à l’hotel alba, point de départ de notre périple nous récupérons nos plaques et les organisateurs contrôlent les prérequis. Nous laissons nos montures que nous retrouverons en haut du pic du midi le lendemain. Le diner est constitué de plusieurs assiettes de pâtes, puis nous effectuons les derniers préparatifs afin de ne pas perdre de temps le lendemain matin. Levés à 03 h 45, petit déjeuner copieux, dépose du sac qui nous suivra qui contient beaucoup de remèdes pour le vélo et de vitamines pour le pilote. Premier briefing dans le car qui nous amène à la Mongie au pied du téléphérique. De la cabine, nous voyons approcher notre point de départ sous un beau lever de soleil. La température est un peu fraiche mais un simple coupe vent suffit pour rester au chaud le temps de savourer la vue.

Notre stratégie du jour est simple, garder un maximum de force pour le lendemain en assurant les portes horaires. Les coureurs partent toutes les 20 secondes, nous sommes en fin de série, cela a un avantage on ne gênera pas grand monde ! Les 2 premiers lacets du pierrier sont durs à passer, inutile de se faire mal au bout de 100 m, nous les faisons à pied. Puis nous prenons la piste 4X4 pour fondre sur le lac d’Oncet à partir duquel nous empruntons un single serpentant au milieu d’une estive avec une superbe vue. Le groupe se disloque en fonction de la forme de chacun. Après une petite montée, nous allons vers barèges via un beau sentier aux épingles serrées. Nous traversons Barrèges pour atteindre un sentier, dans lequel je casse un rayon, qui nous amène à Luz où les organisateurs nous guident et nous sécurisent en bloquant la circulation.

La grosse difficulté se profile, la montée du col de Riou (2000 m) avec un énorme portage sur 500 m de D+ avec un fort pourcentage, même en prenant son temps c’est très dur. Je retrouve Rodrigue au ravito du col, la vue est très belle. On bascule vers Cauteret, la première partie est herbeuse la seconde très caillouteuse. Nous arrivons espacés a Cauteret , Romain réalisant un très bon temps et moi fermant la marche du groupe des Bush.

Après avoir récupéré nos sacs et contrôlé nos montures, nous nous installons dans l’hotel. Romain qui a passé ses vacances sur place nous offre une très bonne tourte aux myrtilles et nous dégustons un super saucisson de cochon noir. Comme le diner organisé prend du retard et que nous sommes très pressés de dormir, nous allons manger rapidement une assiette de pâtes pour changer.

L’étape 2 est réputée bien plus difficile, nous avons des doutes sur notre capacité à franchir les portes horaires.

Lever 05 h 40 ( j’ai âprement négocié 10 minutes) , nous échangeons nos sacs contre nos vélos pour monter dans les œufs. Le protocole des organisateurs est une fois de plus parfait, c’est quasi militaire, nous montons dans l’ordre d’arrivée de la veille ! Puis nous prenons le télésiège pour aller au sommet de la station. Nous assistons, médusés, au lever du soleil sur les sommets.

Les départs s’effectuent dans l’ordre de l’arrivée de la veille, des vautours tournoient au-dessus de nos têtes, nous nous interrogeons sur leurs intentions ! Un concurrent chute 100 m après le départ, il récupère son vélo 50 m plus bas, il va falloir être encore très prudent. La descente part hors station vers le lac d’estaing, c’est une trace très difficile qui serpente à travers l’estive, parmi les trous et gros cailloux, il vaut mieux ne pas en sortir quand on le peut. Arrivés au lac, nous abordons une partie reposante sur route et puis par un sentier le long de la rivère. Une première difficile montée au col des bordères, puis une seconde sur piste au col de couret font chuter la moyenne, les descentes sont superbes, ludiques, caillouteuses à souhait. La montée au mont de Gez, en sous bois est aussi très pentue ou alors ce sont les jambes qui commencent à piocher. La descente vers Gez est un pur bonheur, je prends tellement mon pied que j’embrasse un arbre ! J’arrive dernier des Bush à la porte de Balandrau avec 1 h 40 d’avance, cette bonne nouvelle me revigore, ça sent bon …

Je retrouve à nouveau Rodrigue au ravito, une fontaine nous offre une eau bien fraiche pour affronter la grosse difficulté de la journée, le pic de Pibeste. Le début est une piste a fort pourcentage, puis nous trouvons un sentier impraticable à vélo, ce sera donc portage sur 600 m de D+. Le soleil nous accompagne, le gps affiche par moment 38°, c’est le moment ou quoique qu’il se passe il faut mettre un pied devant l’autre ! La vue est de plus en plus belle au fil de la montée, des grands rapaces profitent des courants ascendants pour planer au-dessus de nos têtes. Le sentier suit ensuite la crête avec des vues 5 étoiles sur les 2 vallées, avant de plonger vers Lourdes via une trace quasi vierge avec des épingles impassable pour moi. A la porte d’Ossen il me reste 45 minutes d’avance, c’est tout bon, il n’y a qu'a terminer en mode cool par Béoult et le pic du jer, profiter des paysages, de la ballade en funiculaire, et de la fin du circuit qui passe par les pistes de DH.

Nous nous retrouvons dans l’ère d’arrivée, savourant ce raid exceptionnel.

Un énorme merci aux organisateurs, pour nous avoir permis de passer dans des sites mythiques, de nous avoir dégoté des descentes de folie, d’avoir pimenté nos souffrances rendant encore plus jouissif le fait de terminer dans les délais, de nous avoir accompagnés avec leurs sourires, humour, et encouragements. Cette énorme organisation, bus, hotels, remontées mécaniques, transit des vélos, bagages … fut sans faille.

Partager cet article

Repost 0
Publié par René
commenter cet article

commentaires

rom 06/09/2016 22:06

Superbe contre rendu et superbe week end du vtt comme j aime , une organisation de Lourdes vtt vraiment au point , un tracé très exigeant physiquement et techniquement , une ambiance entre vttistes excellente, des points de vue qu on oubliera jamais et la météo chaude et ensoleillée , bref cette 1 ère Edition de la Pyr Epic est une réussite et en plus on est tous FINISHER un grand bravo à tous les participants , bénévoles et organisateurs et Kalou , Rodrigue et René qui ont relevé le défi avec succès avec moi. PS: c était plutôt une croustade à la myrtille ( spécial finisher je vous l avez pas dis)

Patrice 06/09/2016 21:59

Bon CR René et encore bravo pour la performance. C'est le genre de truc que j'aimerais faire , mais il me faudrait un nouveau vélo et une nouvelle paire de jambes lol
Ps : c'est bien beau de parler de tout ces beaux paysages, mais on aurait bien aimé quelques photos pour en profiter aussi.

rom 07/09/2016 20:02

Déjà en manque de vtt :)

Patrice 07/09/2016 09:07

Merci Romain ;)

rom 06/09/2016 23:18

Je balance quelque photos et direction le dodo , la suite demain soir

Patrice 06/09/2016 21:47

Bon CR René et encore bravo pour la performance. C'est le genre de truc que j'aimerais faire , mais il me faudrait un nouveau vélo et une nouvelle paire de jambes lol
Ps : c'est bien beau de parler de tout ces beaux paysages, mais on aurait bien aimé quelques photos pour en profiter aussi.

Rodrigue 06/09/2016 21:29

Très bon CR René ce fut vraiment une très belle aventure comme dirait Rom. On attent avec impatience ton montage vidéo pour revivre ces moments magiques et les faire partager à tous les bushs.
Petite correction ce n'est pas une tourte mais une croutade de mirtille

Présentation

  • : Le blog des Bush-maines
  • Le blog des Bush-maines
  • : VTT Bush-maines est une association qui compte une vingtaine de membres pratiquants le VTT pour le plaisir. Suivez nos pérégrinations au fil de ce blog. Point de ralliement des Bush-maines, ce blog est aussi là pour vous informer des randonnées VTT dans la région dans la rubrique kikiroule.
  • Contact

Recherche

Rando Bush-maines 2017